Brexit et Noms de domaine:  81 000 noms de domaines « . EU « ont été suspendus le 1er janvier 2021    

Brexit et nom de domaine

Brexit et noms de domaine

Le 1er janvier 2021 a marqué la fin de la période de transition et le Brexit est entré concrètement en application.

Ainsi, suite aux accords de sortie applicables, l’EURid, l’autorité en charge du registre des noms de domaine .EU,  a suspendu les noms domaine enregistrés par des sociétés ou citoyens britanniques qui n’ont pas régularisé les données d’enregistrement avant la fin de l’année 2020. 

Brexit: comment conserver son nom de domaine .EU  s’il a été enregistré au nom d’une société  ou d’une personne physique britannique ? 

D’abord,  il conviendrai de souligner que les titulaires britanniques de noms de domaine .EU disposent d’un délai de trois mois pour justifier qu’ils remplissent les exigences de réservation pour: 

  1. transférer le nom de domaine .EU vers une filiale basée au sein de l’Union européenne ou
  2. déclarer leur citoyenneté ou leur résidence dans un État membre de l’Union européenne

A défaut, l’EURid alertera les propriétaires britanniques que leur nom de domaine n’est plus conforme aux exigences réglementaires du domaine .EU et qu’il passe donc du statut « suspendu » à « retiré ». 

Par conséquent, le 1er janvier 2022, les noms de domaine en statut « retiré » tombent dans le domaine public et  donc libres à la réservation pour les tiers.

Toutefois, pour des raisons de sécurité, leur libération se fera par étapes et par lots.

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) sera applicable au Royaume-Uni jusqu’en juillet 2021.

EN SAVOIR PLUS: EURid, Brexit Notice. 

Vous rencontrez l’une des problématiques exposées ci-dessus?  N’hésitez pas à contacter les experts d’Oolith Avocats. 

Pour demander une première opinion gratuite vous pouvez remplir le formulaire de contact sur notre site, nous appeler au 01 84 25 64 78  ou nous écrire à l’adresse contact@oolith.eu (7 jours sur 7  9 h – 19 h)


Toute information transmise est protégée par le secret professionnel conformément aux règles déontologiques de la profession d’avocat.